les-mots-parleurs-bourgogne

les-mots-parleurs-bourgogne

Manifesto de Leonor de Redondo

20 appréciations
Hors-ligne
L'auteur signe un récit admirable sur la dernière nuit de son père en soins palliatifs. Des pages d'amour et de douceur aux allures poétiques, une cantate de souvenirs entre Felix son père et son ami Ernest Hemingway. Des pages où l'attente dans la chambre 508 de l'hôpital respire encore et toujours l'amour de Leonor pour son père. Leonor sait que son père va mourrir incessamment. Pour que la mort vienne chercher son père avec des mains de velours, elle rend la vie à son père dans des voyages de coeur, là où son père a été heureux, là où son père était un homme libre. Car « pour mourir libre, il faut vivre libre ».
Que c'est bon et beau de se faire caresser par de la si belle littérature. Un plaisir au bout des doigts, des mots qui enveloppent, brillent et nous réconcilient avec la douleur.
Hommage émouvant et lumineux, ode à la vie artistique du père et de sa fille reconnaissante.

1 appréciations
Hors-ligne
Voici un texte que j'ai beaucoup aimé également. A lire!
Valérie Delbore
Les Mots Parleurs Bourgogne

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 589 autres membres