les-mots-parleurs-bourgogne

les-mots-parleurs-bourgogne

LE MIRACLE SPINOZA Frédéric LENOIR

21 appréciations
Hors-ligne
LE MIRACLE SPINOZA Frédéric Lenoir
Une belle approche à la portée de tous de ce grand philosophe dont la joie, thème universel déjà bien ancré chez certains épicuriens, bouddhistes...est au coeur même de sa pensée dans son ouvrage le plus complexe qui soit " L'éthique ".
" Ne pas se moquer, ne pas se lamenter, ne pas détester mais comprendre. " voici la démarche de Spinoza " car la connaissance ouvre la voie au changement, à l'action appropriée, à la liberté "
Cette synthèse historique, et philosophique est passionnante ; elle vient démontrer que si difficile soit la compréhension de certaines idées dites " philosophiques " elles n'en restent pas moins accessibles à tous et surtout ont tout à voir avec ce qui fait notre quotidien.
Et comme Spinoza n'est qu'un homme, j' ai apprécié que F. Lenoir signale aussi dans sa conclusion certaines pensées plus dérangeantes notamment celles en concernât le rôle des femmes ( hum, oui un peu arriéré Baruch !! ) et le rapport des hommes avec les animaux ( du genre : ils sont là pour que les humains les utilisent comme bon leur semble... humhum ! )

Déjà dans son livre LA PUISSANCE DE LA JOIE, il faisait la part belle au philosophe. Et pour quiconque souhaite enrichir sa vie simplement, je recommande aussi cet ouvrage qui remet à sa juste place la façon dont devrait on se comporter vis à vis de soi, des autres, du monde !
" la sagesse de le joue nous incite à vivre au coeur du monde pour en épouser les contradictions et tenter d'être un levain dans la pâte afin de contribuer à sa transformation. La joie active fait brûler notre coeur du désir de voir les autres s'épanouir. Elle est empathique. "
fabienne

1 appréciations
Hors-ligne
Si Frédéric Lenoir note qu'effectivement Spinoza niait le rôle des femmes dans la société, il ne faut pas oublier que nous sommes entre 1632 et 1677 !!!
J'ai en mémoire une compréhension de Spinoza grâce à Deleuze (c'est à vérifier) qui disait, je crois, que spinoza est compréhensible dans les phrases qu'il ne terminait pas. J'ai été fascinée et exaspérée par spinoza lorsque je l'ai lu vers 30 ans... J'en ai 60, peut-être faudrait-il que je remette le nez dedans?
Valérie Delbore
Les Mots Parleurs Bourgogne

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 743 autres membres