les-mots-parleurs-bourgogne

les-mots-parleurs-bourgogne

Le jour d'avant de Sorj Chalendon

0 appréciations
Hors-ligne
Je viens de terminer Le jour d'avant de Sorj Chalendon et heureusement que je ne l'ai pas arrêté en cours de route.
Je trouve la 1ère partie un peu fade alors que je suis rentrée immédiatement dans la 2ème partie du livre .

Sorj Chalandon : Michel Flavent, petit frère d’un mineur du Nord, passe son enfance à espérer le rejoindre au fond. Comme lui, il veut faire partie de l’armée des gueules noires, partager leur bataille pour le charbon, leur courage.

Le 27 décembre 1974, Joseph, frère de Michel, est mortellement blessé dans la dernière grande catastrophe minière de France. Quarante-deux morts, à la fosse 3 bis de Liévin. Coup de grisou. Morts parce que toutes les précautions n’avaient pas été prises, parce que la sécurité de ces hommes n’avait pas été assurée. Morts pour des raisons d’économie. Morts parce que ce quartier de mine allait fermer et qu’il n’avait pas été dégrisouté, ni contrôlé. Alors Michel Flavent n’ira pas à la mine.

C'est une histoire sur la culpablilité plus que sur la vengeance.
Mais j'ai eu du mal à maintenir mon intérêt jusqu'au milieu du livre.

Valérie Delbore
Les Mots Parleurs Bourgogne

2 appréciations
Hors-ligne
Comme tous les livres de Sorj Chalandon que j'ai lu, ce dernier "Le jour d"avant" nous entraîne dans un monde inconnu, celui du monde des "gueules noires".A Liévin, le 27 décembre 1974 à 6h19 l'explosion dans la fosse 3 bis provoque la mort de quarante-deux mineurs. Une quarante troisième victime fictive est Joseph Flavant, mineur de fond, mort à trente ans, frère aimé et aîné de Michel Flavant. Des mots justes pour parler du monde ouvrier, des conditions de vie et de travail de ces "gueules noires", pour décrire ce qu'ils incarnaient. et le rôle de Michel qui n'a pas oublié la promesse faite à son père qui avant de se donner la mort lui avait fait jurer de les venger de la mine.
Cette première partie décrit bien ce monde-là et elle m'a intéressée mais il faut attendre la seconde partie pour découvrir LA révélation qui m'a véritablement surprise, et qui m interroge sur la façon de survivre à un traumatisme familial, sur l'impact psychologique.
J'ai malgré tout été moins bouleversée que par ses précédents livres et spécialement "Profession du père"

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 798 autres membres