DANS L'ÉPAISSEUR DE LA CHAIR Jean-Marie Blas de Roblès - les-mots-parleurs-bourgogne

les-mots-parleurs-bourgogne

les-mots-parleurs-bourgogne

DANS L'ÉPAISSEUR DE LA CHAIR Jean-Marie Blas de Roblès

21 appréciations
Hors-ligne
J'AI ADORÉ !!!
L'écriture, le style, le propos. L'humanité de l'auteur à travers son narrateur se déploie à chaque page, aucun jugement, des faits, aussi durs et parfois cruels mais toujours dans l'ombre une bienveillance tout aussi humaine plane et force le respect. Émouvant, touchant, drôle, il m'a emmenée tout le long de "sa galère"
La mémoire du père au travers des souvenirs de son fils qui au lieu d'être "focalisé sur sa survie" se voit obsédé par l'existence de son père.
fabienne

1 appréciations
Hors-ligne
Ah! cela me fait plaisir! C'est l'un de mes auteurs préféré !  Il y a à découvrir également L'Ile du point Nemo qui est un vrai roman d'aventure à la dimension de Joyce mais totalement contemporain. Il ya aussi La Montagne de Minuit et je n'ai pas encore lu Là ou les tigres sont chez eux... Une très très belle écriture où l'humain est au centre de ces écrits...A lire, ils sont à la Bibliothèque des Mots Parleurs !
Valérie Delbore
Les Mots Parleurs Bourgogne

21 appréciations
Hors-ligne
voilà qui me réjouis !!
et pour revenir sur Carrère qui me plait bien aussi, l'émission La compagnie des Auteurs lui a consacré une semaine dernièrement. Un bon aperçu du personnage, certainement pas très impartial mais qui rend compte de son parcours et explique aussi son style d'écriture...
fabienne

1 appréciations
Hors-ligne
bonjour à vous

merci de vos propos sur vos lectures, nous faire comprendre pourquoi vous aimez un livre, ce qui vous accroche.
j'ai deux choses à partager avec vous, pendant a convalescence j'ai lu de Harari "Sapiens" une brève histoire de l'humanité. Ce n'est pas du style dont il s'agit mais de ce qu'il propose. C'est une synthèse, un condensé de tout ce qui se sait de l'homme et ce depuis le début jusqu'à maintenant. Il à écrit un deuxième livre "Homo deus" une brève histoire du futur. Comme j'ai déjà fort à faire avec le premier, étant en deuxième lecture, il attendra.
C'est un choc intellectuel, il rend hommage à un de ses profs qui lui apprenait à penser globalement. A chaque page il y a une bombe, une nouvelle compréhension, une interprétation décoiffante et inouïe de notre histoire, depuis cette lecture je regarde, pense ? comme si j'avais pensé une fois ? autrement. Au début de cette lecture j'ai vu un documentaire sur Arte d'une tribu de chasseurs-cueilleurs de Namibie dont les mythes commencent par "du temps ou les animaux étaient encore des hommes" Harari parle de la séparation de l'homme d'avec la nature il y a dix mille ans, au début de la révolution agricole. (j'arrête là)
La dernière information, en mai pendant la semaine du mot à la Charité je vais faire une "performance" d'une lecture à haute voix de "la lettre au Père" de F.Kafka traduction de Monique Laeterbach je croix, édition Mille et une nuits. "Sous les maux de Kafka" sera son titre, dans un petit salon de thé.

A+Jeanoel

Jeanoel

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 746 autres membres